Qu’est-ce que l’économie circulaire?

Qu’est-ce que l’économie circulaire?

Depuis de nombreuses années, le système économique occidental est axé sur la surconsommation en raison de l’abondance des ressources naturelles et matérielles. Toutefois, il est évident que la consommation excessive est la cause de multiples problèmes environnementaux, dont la pollution de l’air, de l’eau, des sols et des nappes phréatiques, mais elle occasionne également la pénurie des ressources non renouvelables.

L’économie circulaire est un concept économique qui participe au développement durable qui, dans un monde idéal, pourrait permettre de renverser la vapeur. Ce système visant à optimiser chaque étape du cycle de vie d’un bien ou d’un service permet de créer de la richesse tout en respectant la planète. En optant pour une économie circulaire, nous réduisons notre empreinte écologique tout en contribuant au bien-être de la communauté. L’économie circulaire est souvent vue comme la voie d’avenir à suivre, puisqu’elle vise à optimiser et gérer efficacement les ressources.

L’essentiel dans le processus de création d’une économie circulaire au sein d’une communauté ou d’une entreprise consiste à repenser la façon de consommer et de gérer les différentes ressources dans le but d’optimiser le cycle de vie d’un produit ou d’un service.

Comment fonctionne l’économie circulaire?

Il faut comprendre que l’économie circulaire est avant tout un cycle, qui est destiné à recommencer à l’infini. Celui-ci est axé sur trois principaux facteurs.

gestion-efficace-ressources copy

Nous retrouvons parmi ces facteurs l’offre économique, il est important d’évaluer ce qui est offert par les différents fabricants de la société, pour pouvoir ensuite déterminer comment optimiser cette facette. Plusieurs solutions sont à notre disposition pour optimiser l’offre économique :

  • Privilégier l’approvisionnement durable;
  • Favoriser l’écoconception;
  • Promouvoir l’écologie industrielle et territoriale;
  • Encourager l’économie de fonctionnalité.

C’est en partie ici que le cycle débute, toutefois aucune entreprise ne développe des produits et services sans qu’il n’y ait une certaine demande de la part des consommateurs.

Ce qui nous amène ensuite au deuxième point, la demande des consommateurs, ce que les gens utilisent réellement. Souvent, ces derniers ne désirent pas volontairement surconsommer, mais les produits qu’ils se procurent ont une durée de vie assez restreinte. Il est possible, de la part des entreprises, de faire de grands changements pour optimiser cet aspect, comme améliorer la durée de vie et d’usage des objets en encourageant le réemploi et la réparation.

Finalement vient la gestion des déchets. Cette étape est tout aussi cruciale que les deux premières dans cette boucle circulaire, et il est important d’en faire une priorité. Une économie circulaire vise à enrayer complètement les déchets produits par la consommation d’un bien en fin de vie. Pour ce faire, les matières peuvent être recyclées, réemployées, compostées, peu importe leur destination, pourvu que les matériaux destinés aux sites d’enfouissement soient réintroduits dans l’économie.

Comment s’y prendre?

Le principal objectif de l’économie circulaire est de maximiser l’efficience de l’économie des ressources. En d’autres mots, c’est de tirer le maximum de nos ressources et matières premières afin de diminuer la surconsommation en réutilisant les produits en fin de vie comme matières premières dans la production d’un nouveau bien. Voici quelques pistes sur lesquelles se concentrer afin de parvenir à atteindre les buts de l’économie circulaire :

  1. Réduire la consommation des ressources
    Une consommation responsable est la base de tout, plus nous réduirons l’utilisation des ressources à la base, moins nous aurons besoin de les gérer par la suite. C’est logique!
  2. Utiliser les produits plus fréquemment avant de s’en départirLa société, depuis longtemps, encourage la consommation rapide et excessive des produits. Afin de contrer ce gaspillage, il est important de prioriser la location de produits ou équipement et la réalisation de partenariats entre entreprises afin de partager ses ressources. C’est ce que l’on appelle une économie collaborative.
  3. Prolonger la durée de vie des produits
    Dans la même ligne de pensée que le point précédent, il est important pour les entreprises de penser à long terme et d’investir dans la durée de vie des produits. L’obsolescence programmée a trop longtemps mené l’économie, mais les consommateurs sont maintenant de plus en plus enclins à se procurer des biens à un prix un peu plus élevé, mais qui dureront plus longtemps. De plus, encourager l’entretien, la réparation et le reconditionnement des produits est la bonne attitude à avoir. C’est ce que l’on appelle l’économie de fonctionnalité.
  4. Donner une nouvelle vie aux ressources
    Même si un produit ne vous est plus utile, il pourrait probablement servir à quelqu’un d’autre, pensez à faire un don ou à le revendre. Est-il inutilisable? Pensez à recycler, composter ou valoriser les matières et composantes.

Les avantages majeurs de l’économie circulaire en entreprise

  1. Créé de la richesse
    L’exploitation des ressources de façon locale contribue à favoriser l’économie, la création d’emplois, le développement des entreprises québécoises ainsi que leurs coûts de production.
  2. Encourage la croissance économique
    En favorisant l’économie locale, il est possible de développer de nouveaux modèles d’affaires, de nouvelles technologies et de nouveaux produits répondant à des standards environnementaux plus élevés.
  3. Source d’innovation
    Le fait d’optimiser chaque étape de la chaîne, pousse les entreprises à repenser les façons de faire et de consommer pour les améliorer, ce qui pousse à innover constamment.
  4. Solution durable
    Le développement durable est la source de motivation de l’économie circulaire. Les impacts environnementaux, telles la réduction des gaz à effet de serre ainsi que la réduction des répercussions écologiques liées au transport et à la production, sont les principaux objectifs à viser.

Au Québec, plusieurs initiatives ont déjà été mises en œuvre afin de favoriser l’économie circulaire. Un soutien financier a d’ailleurs été donné à plus de 160 projets, dont plusieurs ont pour but le réemploi. De plus, un financement a été octroyé à plusieurs projets dans des secteurs diversifiés comme la lutte au gaspillage alimentaire ou encore le gaspillage sur les chantiers de construction.

En résumé, nous gagnons à tous les niveaux à optimiser nos méthodes de gestion des ressources afin d’améliorer l’économie. Aucune des étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service ne devrait être négligée. Plusieurs modèles d’affaires sont d’ailleurs proposés afin d’appliquer ce concept, il faut toutefois garder en tête que plus les boucles sont courtes et locales, mieux c’est!

Si vous désirez trouver un récupérateur qui pourra collaborer avec vous pour mieux gérer la fin de vie de vos produits, n’hésitez pas à utiliser notre outil de recherche!

17 janvier 2020 / par /  

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *