Modèles économiques plus verts : une réponse aux attentes des clients

Modèles économiques plus verts : une réponse aux attentes des clients

Viser des modèles économiques durables et responsables est devenu un élément déterminant du développement des entreprises. Les impacts de ces modèles d’affaires peuvent être considérables, tant sur la préservation de l’environnement que sur le maintien et le renouvellement de la clientèle. Cela est aujourd’hui reconnu après avoir fait l’objet d’analyses et d’études diverses.

Mais alors, par où commencer? Comment parvenir à des modèles économiques plus verts en entreprise? C’est ce que nous vous proposons de découvrir un peu dans cet article. Vous y verrez qu’adopter quelques principes assez simples peut faire toute une différence environnementale… et sociétale. Et que ces principes sont tout à fait accessibles aux entreprises d’ici.

Développer des modèles économiques plus verts

D’abord, soulignons qu’il s’agit avant tout d’un engagement et du respect de certaines valeurs. D’un engagement auprès de l’environnement et de ses ressources, de vos clients et de leurs attentes et auprès de vos employés et collaborateurs. Et du respect de l’interdépendance des choses, de la responsabilité sociale et environnementale, sans oublier celui de la possibilité de faire mieux encore et de créer.

Alors, prêts à verdir votre développement et celui de vos clients? Prêt à y faire participer tous vos employés et même vos fournisseurs? Voici quelques idées pour un véritable changement.

 

1- S’impliquer selon les bonnes pratiques

 

Une entreprise, peu importe son secteur d’activité, peut modifier ses pratiques pour adhérer à une certification durable ou écologique. Des normes strictes d’adhésion sont établies et surveillées par l’organisme qui gère la certification.

Ces diverses certifications nationales ou internationales signalent aux clients, fournisseurs et collaborateurs que l’entreprise satisfait aux principes écologiques ou durables. Quelquefois, elles participent également à une meilleure équité sociale. Il s’agit d’éléments significatifs.

Par exemple, un des programmes internationaux les plus connus est ENERGY STAR. Le logo apposé sur les appareils électriques permet aux consommateurs d’identifier les plus efficaces au plan énergétique.

Dans le secteur forestier, on retrouve le Groupe CSA, Forest Stewardship Council (FSC), et Sustainable Forestry Initiative. Vous avez probablement remarqué ces sigles sur les papiers que vous achetez pour votre entreprise. Sinon, il peut être intéressant de prioriser l’achat de ces papiers certifiés.

Dans un vaste secteur, il y a la certification Fairtrade Canada qui vise le développement et la promotion du commerce équitable avec les pays en développement. Des objectifs de développement durable sont également considérés.

Les certifications demeurent donc nombreuses et diversifiées par les actions et les valeurs qu’elles véhiculent. Et elles sont de plus en plus recherchées par les consommateurs québécois et canadiens.

 

2- S’informer et s’outiller pour bien agir

 

Pour contribuer à un autre niveau à des modèles économiques plus verts, il peut être également adéquat de bien s’informer et de se donner quelques outils pour y parvenir.

Ainsi, il est possible d’identifier les différents déchets ou matières résiduelles produits par l’entreprise. Déjà, vous respectez la législation appliquée à certains résidus. Mais d’autres déchets, qui ne sont pas légalement encadrés, peuvent aussi être considérés. Pensons notamment aux équipements électroniques, aux emballages, au papier.

Établir un inventaire de ces résidus, effectuer un plan pour en disposer adéquatement s’avère une pratique gagnante. Puis, informer le personnel, les collaborateurs et les fournisseurs de vos actions et de leur contribution en permet une réelle application.

Rappelez-vous que de bien informer sur vos pratiques écologiques demeure essentiel et que cela peut avoir un impact favorable réel sur l’image de votre entreprise.

 

3- Construire une entreprise meilleure

 

Votre entreprise s’est bâtie sur des valeurs qui lui sont propres. Votre succès en est d’ailleurs redevable en partie puisque vous avez assuré la cohérence entre ce que vous êtes et ce que vous faites et dites.

Ajouter de nouvelles valeurs touchant le développement durable et qui sont véritablement reliées à ce que vous êtes est aussi une manière de verdir des modèles d’affaires. Bien intégrées à vos communications internes et externes, elles pourront susciter l’adhésion de vos employés, collaborateurs, et clients. À condition, bien sûr, de les mettre réellement en application.

 

4- S’inspirer et être inspirant

 

Les modèles économiques verts tirent leur force des valeurs qui les sous-tendent et des actions concrètes qu’ils appellent. Et dans ce domaine comme dans d’autres, il peut être formateur de s’inspirer des entreprises qui adhèrent déjà à ces types de modèles d’affaires.

Et une fois cela bien instauré dans sa propre entreprise, pourquoi ne pas devenir à son tour un exemple inspirant qui sait motiver et stimuler l’implantation de ce type d’économie? Il y a là matière à réflexion.

 

ICI Récup, pour s’informer et innover

L’information permet de créer de nouvelles façons de voir les choses. Et connaître ce qui peut être fait pour protéger les ressources et l’environnement apporte un réel changement, dans le milieu, mais aussi auprès des employés et des clients d’une entreprise. Nous disposons de renseignements pertinents pour votre institution, votre commerce ou votre industrie (ICI), visitez-nous souvent. Tout comme vous, nous souhaitons bien répondre aux attentes de nos clients.

10 mars 2021 / par /  

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *