Construction, rénovation et démolition écoresponsables

Construction, rénovation et démolition écoresponsables

Construction, rénovation et démolition (CRD), ça évoque quelque chose pour vous? Que votre entreprise soit dans le domaine ou qu’elle ait besoin de ce type de services, voici l’occasion d’y découvrir comment mieux assumer l’écoresponsabilité en ce sens.

Les résidus de construction, rénovation et démolition, aussi nommés résidus de CRD, sont produits en quantité au Québec comme ailleurs. Le secteur de la construction et de la rénovation, qui en est le principal générateur, peut aujourd’hui prendre un virage encore plus vert. Il lui est possible de traiter de manière écoresponsable une plus grande part des matières résiduelles de construction, rénovation et démolition.

Ces résidus de CRD, comme le bois, le gypse, le béton ou encore les bardeaux d’asphalte et le métal peuvent être considérés de deux manières écoresponsables. Ils peuvent être récupérés et valorisés après utilisation ou encore, dans certains cas, être achetés comme matériaux recyclés. Et ce geste n’est pas négligeable. Ainsi, selon Recyc-Québec, en 2015 au Québec, 53 % des matières triées dans les centres de tri de résidus de CRD ont été recyclées ou valorisées énergétiquement.

Cependant, l’écoresponsabilité en construction, rénovation et démolition ne se fait pas qu’au bout de la chaîne. Elle peut aussi être appliquée en amont, dans le choix des matériaux et dans les façons de travailler. En effet, certaines techniques sont reconnues comme étant plus écoresponsables que d’autres, apportant du coup une meilleure sauvegarde des ressources et de l’environnement. Et il en est de même pour certains matériaux dont la durée de vie est plus longue.

Que vous soyez entrepreneur dans le domaine de la construction, et de la rénovation ou une industrie, un commerce ou une institution (ICI) qui fait des travaux dans ses installations, les résidus de CRD ainsi que les techniques de travail écoresponsables vous concernent… tout comme cet article.

Contribuez, vous aussi, à construire un avenir plus sain pour l’environnement sans pour autant restreindre vos activités. Et partagez ces informations dans votre milieu. L’écoresponsabilité en construction, rénovation et démolition peut devenir un critère de sélection d’une entreprise de construction ou encore d’un fournisseur de matériaux ou de services. Et cela, même si les coûts peuvent être légèrement supérieurs dans la soumission d’un entrepreneur qui est responsable en matières résiduelles CRD. C’est ainsi également que l’on peut commencer à avoir un impact considérable sur la sauvegarde des ressources et de l’environnement.

Construction, rénovation et démolition avec moins de résidus de CRD

Chaque prise de position écoresponsable pour protéger l’environnement commence à la source, notamment en diminuant l’utilisation des ressources. Cette notion d’écoresponsabilité se décline d’ailleurs dans un processus complet. On en a fait une formule qui vous est sûrement familière, les 3RV-E : réduire à la source, réutiliser, recycler et valoriser. En construction, rénovation et démolition, le E signifie éliminer.

Une formule encore plus efficace pour diminuer l’empreinte écologique est celle des 4RV-E. On a ajouté à la formule traditionnelle une autre dimension en amont : repenser, c’est-à-dire prendre le temps de réfléchir aux pratiques actuelles et aux choix de produits.

Voici quelques applications concrètes de cette formule des 4RV-E dans le secteur de la construction, rénovation et démolition : repenser, réduire à la source, réutiliser, recycler, valoriser, puis éliminer.

 

1- Repenser des techniques de travail pour plus d’écoresponsabilité

 

Une des réussites en construction, rénovation et démolition s’avère la bonne gestion du chantier, tant pour l’avancement des travaux que pour leur conformité, la sécurité des personnes et l’utilisation sans perte des matériaux.

Il en est de même pour certaines techniques écoresponsables. De nouvelles manières de travailler peuvent être appliquées sur un chantier et au fil du temps leur respect pourra devenir la norme. Par exemple, lors de la déconstruction, il est possible de démanteler les installations ou les structures en préservant l’état de leurs matériaux. Ils pourront ainsi être récupérés, transformés ou vendus, participant du coup à la réduction à la source sur d’autres projets ou chantiers.

 

2- Utiliser des matériaux écoresponsables

 

Dans les travaux de construction et de rénovation, le choix des matériaux revêt son importance et a une incidence sur l’environnement. Avec une vision durable et responsable à long terme, il est possible d’opter pour des matériaux ayant une plus grande durée de vie.

Les coûts sont bien sûr à considérer, mais si cela pose un problème, une autre option peut également contribuer à la protection des ressources et de la nature. Il peut être alors envisageable de favoriser les matériaux recyclés ou récupérés.

 

3- Penser à recycler des matériaux

 

Les résidus de CRD sont en bonne part recyclables et veiller à les trier et à les apporter à un centre de tri en assure la réutilisation dans de nouveaux matériaux. Mobiliser les employés en ce sens et assurer une bonne structuration de la récupération est une pratique qui, bien sûr, demande de l’attention et de l’investissement. Elle demeure cependant gagnante sur plusieurs points de vue, comme cela a été mentionné plus haut.

Voici quelques exemples de recyclage de résidus de CRD en construction, rénovation et démolition : les bardeaux d’asphalte triés sont incorporés à l’asphalte du revêtement de chaussée. Le bois recyclé sert à fabriquer des panneaux de fibres de bois ou de particules, comme la mélamine.

 

4- Déterminer des récupérateurs, collecteurs, transporteurs

 

Assurer le bon tri des matériaux sur le chantier est une chose importante, mais elle doit être complétée par leur élimination. Il vous faut donc ajouter des ressources adéquates qui assurent la récupération, ou la collecte et le transport des matières vers les lieux requis.

Pour vous faciliter les choses, nous avons créé un outil de recherche de ces aides à l’écoresponsabilité. Simple et rapide d’utilisation, notre outil permet de choisir selon la matière ou encore selon le type de transport requis, puis de sélectionner le lieu requis. Vous avez ainsi accès aux récupérateurs ou aux services de collecte et de transport qui desservent votre secteur géographique.

Soutien et ressources en écoresponsabilité

Pour assurer le respect des 4RV-E dans le secteur de la construction, rénovation et démolition, de l’aide technique et des ressources financières supplémentaires peuvent être nécessaires. Et il y en a de disponibles.

Ces importants éléments seront traités dans un prochain article pour vous permettre d’en bénéficier et de mieux soutenir vos efforts écoresponsables sur les chantiers de construction, rénovation et démolition.

ICI Récup, un outil et des conseils écoresponsables

En tant que constructeurs, démolisseurs et rénovateurs, vous avez la responsabilité de bien construire… et nous ajoutons que, maintenant, vous pouvez le faire de manière écoresponsable. Il en est de même pour les industries, commerces et institutions (ICI) qui attribuent les contrats en ce sens. Rappelez-vous que votre engagement en ce sens est précieux et fait une réelle différence. Visitez notre blogue pour en connaître plus sur d’autres sujets de récupération et d’écoresponsabilité en ICI.

16 septembre 2021 / par /  

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *